Blog

Comment se mettre en condition pour les repas copieux de Noël et du Nouvel An ?

Entre volaille, saumon, huîtres et foie gras, les menus de fêtes sont très caloriques et sont bien sûr les plus copieux de l’année.

C’est pour cette raison qu’il faut bien se préparer pour éviter les maux de ventre et les ballonnements.

  • Faire du sport est une bonne astuce pour être en bonne condition avant les repas copieux de Noël et du nouvel an.
  • S’hydrater est une autre astuce pour faciliter la digestion car cela élimine les toxines.
  • Il est évidemment conseillé de surveiller son alimentation avant, pendant et après le repas.

Avant la fête par exemple, il faut privilégier les aliments sains et drainants comme :

  • le poireau,
  • les endives,
  • ou les courgettes, qui favorisent l’élimination d’eau et le transit intestinal.

Pendant le repas

Les repas de fête sont composés de plusieurs plats. Il est donc conseillé de se servir en petite quantité et de les préparer avec le moins de graisses possible. Le mieux est de réduire la quantité de graisse consommée pour éviter l’indigestion.

Contrairement aux idées reçues, réduire son alimentation avant les fêtes n’est pas une chose à faire. Le corps souffrant de privation va tendre à stocker le jour du repas ce qui peut conduire à des maux de ventre et une prise de poids.

« Il vaut mieux faire des repas légers » conseille Florence Foucault, diététicienne et nutritionniste.

L’alcool quant à lui provoque la sécrétion de sucs gastriques et rend le contenu de l’estomac acide.

Les eaux riches en bicarbonate comme les eaux pétillantes, réduisent cette acidité. Il faut ainsi pouvoir en consommer pendant et après le dîner.

En ce qui concerne les boissons alcoolisées, « il est préférable de boire du champagne », selon Florence Foucault.

Après le repas

Nathalie Sprung, nutritionniste à Paris, souligne le fait que la faim se fait moins ressentir le lendemain de repas de fête car après un repas copieux, il y a « sécrétion de neurotransmetteurs responsables de la satiété ».

Le corps ne demandera donc pas d’apport en graisses.

Deux alternatives sont néanmoins possibles pour mieux appréhender les lendemains de fête :

  • faire de l’exercice
  • et manger léger.

Après les excès de la veille, le corps est déshydraté. Il faut donc éliminer les toxines et évacuer les déchets accumulés.

La clé est donc de boire beaucoup d’eau et des tisanes qui favorisent la digestion.

Florence Foucault préconise les infusions au radis noir, au romarin et au thym ainsi que la consommation d’agrumes :

« Le principe est de stimuler la sécrétion de bile qui participe à la digestion des matières grasses ».

Niveau alimentation, la consommation de légumes est à privilégier car ils sont riches en fibres, pauvres en calories et stimulent le transit.

Voilà de quoi passer de bonnes fêtes sans culpabiliser !

Partager & Imprimer

2 Commentaires

  1. Avatar
    Joyce Voltaire 9 mois ago

    Merci pour toutes ces astuces, avec tout ceci, je ne culpabiliserais pas 🙂

    • cool, mais ne pas oublier qu’il y a l’avant et l’après et surtout les bonnes résolutions que nous tenons toujours bien évidemment hihihi

Laisser une réponse